Les duos 19# : Genres

Dans ce petit article que j’espère hebdomadaire je vais citer deux livres, blogs, chaînes booktube, maisons d’édition,auteurs, etc… qui me plaisent et que j’ai envie de vous partager  sur un thème particulier !

Aujourd’hui on parle du fantastique et de son sous-genre l’horreur !!!

Le Fantastique

Définition : Une oeuvre fantastique est une oeuvre qui transgresse le réel en se référant au rêve, au surnaturel, à la magie, à l’épouvante ou à la science-fiction.
En savoir plus sur http://www.larousse.fr/encyclopedie/divers/fantastique/51189#GZKLKmiS6xjWqqop.99

Œuvres caractéristiques : 

DraculaLe Horla

Résumés : 

Dracula de Bram Stocker : En arrivant dans les Carpates, le clerc de notaire londonien Jonathan Harker est épuisé par son périple. Mais son client et hôte, le comte Dracula, a tout prévu : une chambre lui a été retenue à l’auberge pour la nuit, an attendant de rejoindre le château en calèche. Mais pourquoi les habitants du village se signent-ils avec des mines épouvantées quand Jonathan leur dit où il compte se rendre ? Pourquoi lui fait-on cadeau d’un crucifix et de guirlandes d’ail ? Malgré ces mises en garde, Harker poursuit sa route. Certes, ces montagnes escarpées, ces loups qui hurlent dans le lointain ont de quoi faire frissonner. Mais enfin, tant de superstitions au cœur du XIXe siècle ! Jonathan est un homme raisonnable…

Le Horla de Guy de Maupassant : Quel est cet être impalpable et mystérieux, cette présence tapie dans l’ombre, prête à bondir pour posséder sa proie ? Le narrateur du Horla relate dans son journal la traque insensée qu’il entreprend contre une étrange créature. Et le lecteur assiste, impuissant, à son inexorable chute dans les abîmes de la folie… Dans une seconde nouvelle, L’Héritage, un couple s’efforce de faire un enfant pour toucher l’héritage d’une vieille tante. Mais l’enfant ne vient pas, et l’échéance approche.

Deux de mes coups de cœur du genre :

610_001Afficher l'image d'origine

Résumés : 

Frankenstein de Mary Shelley : Le 1er août 17.., alors qu’il effectue un voyage d’exploration dans l’océan Arctique, le capitaine R. Walton, commandant l’ »Albatros », recueille à son bord un naufragé à demi-mort de froid, dérivant sur un banc de glace. Se prenant d’amitié pour le capitaine, le rescapé lui fait le récit de sa vie et lui confie son terrible secret : homme de science, il a créé un être à l’apparence humaine mais, habité de passions animales, le monstre s’est révolté contre son créateur, le docteur Frankenstein…

Fablehaven de Brandon Mull :Depuis des siècles, les créatures fantastiques les plus extraordinaires se cachent dans un refuge secret pour échapper à l’extinction qui les menace. Ce sanctuaire s’appelle Fablehaven.Kendra et Seth ignorent tout de ce lieu magique, dont leur grand-père est le gardien. Bientôt, ils découvriront l’incroyable vérité : la forêt qui les entoure est peuplée d’êtres fabuleux ? fées, géants, sorcières, monstres, ogres, satyres, naïades…Aujourd’hui, l’avenir de Fablehaven est menacé par l’avénement de puissances maléfiques. Ainsi commence le combat des deux enfants contre le mal, pour protéger Fablehaven de la destruction, sauver leur famille… et rester en vie.Exclusif ! Une première édition collector !- 5 tomes à venir :- tome 2 et 3 : à paraître en 2010L’auteur : Brandon Mull a travaillé comme comédien, promoteur de films et rédacteur. Il vit au-dessus d’une prison avec ses deux enfants. Fablehaven est son premier roman. Aujourd’hui, grâce au succès de cette série, il se consacre à l’écriture à plein temps. Il visite régulièrement les écoles pour parler de littérature, et promouvoir l’idée que «l’imagination peut vous emmener partout»

 

L’Horreur

Définition :  » L’horreur, comme genre, s’inscrit dans le vaste registre des littératures de la peur. C’est à dire tout un ensemble de sous-genres reposant sur des émotions allant de la peur, en passant par la crainte, l’angoisse et ses interrogations, jusqu’à la terreur la plus grande. Parmi ces sous-genres du roman d’horreur on peut citer le roman de Terreur, d’Epouvante ou de Gore qui joue tous sur de subtiles nuances, principalement sur le degré violence. » de http://www.pochesf.com/index.php?page=horreur

Œuvres caractéristiques :

Résumés :

Les Mystères d’Udolphe d’Ann Radcliffe : Ann Radcliffe publie son roman en 1794. Les romantiques anglais, et les Victoriens, lui ont voué un culte. «Tant que j’aurai Udolphe à lire, il me semble que personne ne pourra me rendre malheureuse», écrivait Jane Austen. En France, Balzac, Hugo, Nodier, Féval, Sue se souvinrent d’elle.
On ignore ce qui a pu pousser cette jeune femme à raconter ces histoires terrifiantes qu’on appelle «gothiques» en Angleterre et «noires» en France. Sa chandelle à la main, l’héroïne de l’histoire explore les corridors du mystérieux château d’Udolphe. La menace est partout présente. Les escaliers en spirale mènent à un gouffre aussi ténébreux que celui de l’Inconscient. 

Le mythe de Cthulhu de H.P. Lovecraft : Lire Lovecraft, c’est permettre à la Peur de pénêtrer votre intérieur… Créatures abyssales, dieux immondes venus du cosmos, Nyarlathotep, Azathoth, Cthulhu, ayez pitié de nous pauvres lecteurs..

Deux romans célèbres du genre (vu que je lis très peu d’horreur) :

Afficher l'image d'origineShining

Résumés : 

Ça de Stephen King : Enfants, dans leur petite ville de Derry, Ben, Eddie, Richie et la petite bande du « club des ratés », comme ils se désignaient, ont été confrontés à l’horreur absolue : ça, cette chose épouvantable, tapie dans les égouts et capable de déchiqueter vif un garçonnet de six ans…

Vingt-sept ans plus tard, l’appel de l’un d’entre eux les réunit sur les lieux de leur enfance. Car l’horreur, de nouveau, se déchaîne, comme si elle devait de façon cyclique et régulière frapper la petite cité.

Entre le passé et le présent, l’enfance et l’âge adulte, l’oubli des terreurs et leur insoutenable retour, l’auteur de Sac d’os nous convie à un fascinant voyage vers le Mal, avec une de ses oeuvres les plus amples et les plus fortes.

Shining de Stephen King : Situé dans les montagnes Rocheuses, l’Overlook Palace passe pour être l’un des plus beaux lieux du monde. Confort, luxe, volupté… L’hiver, l’hôtel est fermé. Coupé du monde par le froid et la neige. Alors, seul l’habite un gardien. Celui qui a été engagé cet hiver-là s’appelle Jack Torrance: c’est un alcoolique, un écrivain raté, qui tente d’échapper au désespoir. Avec lui vivent sa femme, Wendy, et leur enfant, Danny. Danny qui possède le don de voir, de ressusciter les choses et les êtres que l’on croit disparus. Ce qu’il sent, lui, dans les cent dix chambres vides de l’Overlook Palace, c’est la présence du démon. Cauchemar ou réalité, le corps de cette femme assassinée? ces bruits de fête qui dérivent dans les couloirs ? cette vie si étrange qui anime l’hôtel ? Un récit envoûtant immortalisé à l’écran par Stanley Kubrick.

 

N’hésitez pas à commenter si vous en avez lu parmi cette sélection ou ce que vous pensez de ces genres de la littérature !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s