Avis de Digitale de Sarah Wagon

Couverture de Digitale

Résumé: Un monde sans émotions, le bonheur sous contrôle.

Jade, vingt ans, vit dans une société parfaite, ou la violence a été éradiquée. Comme tout le monde, elle porte, implantée dans la nuque, une puce digitale qui régule ses émotions.

Guérisseuse au Centre de Reboot, Jade traite les déficients dont la puce a buggé…

Jusqu’à l’arrivée de Sacha Fleery. Toutes les réinitialisations échouent sur ce jeune homme exalté, sauvage. Malgré l’aversion qu’il lui inspire, Jade accepte de s’approcher de lui pour tenter de le sauver.

Un choc. Si bouleversant que la puce de Jade disjoncte. Reconnectée, Jade découvrira la peur, le désir… et la révolte.

Avis :

Couverture : Une couverture futuriste claire qui attire l’œil.  Bien que je ne sois pas fan de la photo j’aime beaucoup les reflets ressemblant à une carte électronique.

Titre : Un titre qui donne le ton post-apocalyptique du roman. On imagine rien qu’au titre la commande de l’électronique sur les hommes.

Personnages : Jade et Sacha sont les deux protagonistes de l’histoire. Jade est une future guérisseuse avec beaucoup de potentiel. Elle est sûre de ce qu’elle veut faire, aider les déficients, les malades de leur nation. Jade est parfaite aux yeux de sa société, elle est forte de par son programme et suit à la lettre son rôle. C’est un personnage qui m’a plut car il a un passé qui lui est impossible d’accès et elle possède des inquiétudes qui peuvent nous toucher dans notre monde comme la perfection et la reconnaissance. Malheureusement j’ai eu plus de mal à croire à certains passages car le changement n’est pas aussi manifeste que ce que l’histoire pourrait laisser entendre. De  plus, certaines réflexions et actions m’ont paru illogiques de sa part donc on peut décrocher. Cependant elle reste un personnage auquel on s’attache et qui nous porte bien dans son historie. Quant à Sacha, un déficient ayant battu les records de reboot, n’arrive pas à guérir. C’est un jeune homme plein de vie bien que enfantin à de très nombreux moments. Il peut passer de très sérieux à très joueur en deux lignes ce qui m’a un peu déconcertée. Mais il m’a plut car il veut vivre et faire vivre ceux qu’il rencontre. S’accrochant à son visiteur il nous fait découvrir d’autres aspects de cette société dirigée par ses programmes.

Environnement/univers : L’auteur a réussi à créer un univers futuriste très intéressant avec des inventions partant de découvertes et de lois actuelles. Le monde sans puce est violent, imprévisible et expressif et Sarah Wagon a transformé une société pour qu’elle soit anesthésiée en étant crédible. Elle a cherché de nombreuses preuves à nous donner pour que l’on puisse croire à son histoire. Un univers post-apocalyptique que l’on se plait à découvrir.

Histoire : Tout au long de l’intrigue notre point d’ancrage est Jade. Dans sa promotion afin de devenir guérisseuse attitrée, dans son combat pour soigner puis dans sa quête. L’intrigue met un peu de temps avant de vraiment démarrer. L’auteur pose les bases avant que nous entrions dans l’action. Bien que le style de l’auteur soit fluide et agréable j’ai observé plusieurs longueurs qui m’ont ralenti dans la progression de cette intrigue. L’action est mise en place au milieu du roman et j’ai trouvé cela dommage car on passe donc trop brusquement de la relation qui se construit entre les deux protagonistes à leur aventure. Les deux parties sont entraînantes chacune à leur manière, la relation qui se développe entre eux est captivante et l’aventure est étourdissante mais la séparation entre les deux est très brusque. Cependant ce premier tome reste une bonne lecture où j’ai su être transportée dans ce futur anesthésié avec ces personnages hauts en couleur.

Un premier tome intéressant avec une intrigue captivante bien que coupée en deux, avec une séparation brusque rendant difficile l’attention entre ces deux parties. Cependant les personnages sont attachants bien que parfois illogiques dans certaines de leurs actions. L’univers est quant à lui très intéressant et très bien développé et utilisé. Un roman un peu mitigé mais qui reste une bonne lecture pour les fans de dystopies. 

Note : 3,75/5

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s