Les duos : Classiques 6#

Dans ce petit article que j’espère hebdomadaire je vais citer deux livres, blogs, chaînes booktube, maisons d’édition,auteurs, etc… qui me plaisent et que j’ai envie de vous partager  sur un thème particulier!

Deux classiques parmi tous mes coups de cœur ! Un roman et une pièce de théâtre.

Deux livres connus de Victor Hugo magnifiques et géniaux à lire !

hugo.jpg

Notre Dame de Paris

ndp.jpg

Edition :Pocket classiques

Nombre de pages :648 pages

Résumé : Sous la silhouette noire et colossale de la cathédrale fourmille le Paris en haillons des truands de la Cour des Miracles. Image de grâce et de pureté surgie de ce cauchemar, la bohémienne Esméralda danse pour le capitaine Phoebus et ensorcelle le tendre et difforme Quasimodo, sonneur de cloches de son état. Pour elle, consumé d’amour, l’archidiacre magicien Claude Frollo court à la damnation. De cette épopée hallucinée, ces monstres et ces figures s’échappent pour franchir les siècles, archétypes de notre mythologie nationale, de notre art et de notre Histoire

Bref Avis : Un classique dont tout le monde a déjà entendu parlé soit par la comédie musicale soit par le Disney Movie ou par la culture générale. J’ai découvert ce livre engagé et singulier grâce à la comédie musicale qui m’a montré la vraie histoire. J’ai rencontré un monde sombre et angoissant du Paris du XIème siècle où torture et meurtres étaient encore pratiqués sur la place publique. Des complots intenses et sombres, des personnages profonds recelant des parts d’ombres on est loin du Disney. Hugo nous emmène dans une magie singulière qui nous porte par le récit du poète qui nous retrace toute l’histoire. La rencontre d’Esmeralda et de Phébus, celle de Quasimodo et de la bohémienne. Une histoire qui nous montre ce que peuvent cacher certaines façades et cœurs qui peuvent nous paraître nobles. La folie de Frollo, les intrigues également qui se joue autour de nos quatre protagonistes sont d’une puissance magistrale. Tout le récit est une assemblée de poésie et de noirceur mais ce qui me fait vibrer à chaque fois est la fin. Une conclusion extraordinaire qui nous dit tout.

Ruy Blas

ruy blas.jpg

Edition : Hatier

Nombre de pages :288 pages

Résumé : À la fin du XVIIe siècle, à la cour d’Espagne, Don Salluste, exilé par la reine pour avoir séduit une suivante, décide de se venger. Ruy Blas, son valet, amoureux transi de la souveraine, sera l’instrument de ce projet diabolique. Pièce parmi les plus jouées du répertoire de Victor Hugo, Ruy Blas s’impose comme l’un des chefs-d’œuvre du drame romantique où la peinture des passions dévoile une tragédie politique.

Bref Avis : Je devais lire cette oeuvre pour le français et j’en suis ressortie changée. Une pièce de théâtre facile à lire, je l’ai presque lu comme un roman tant les didascalies (informations scéniques) sont présentes et bien faites. Une histoire de romance et de complots. Ruy Blas est un héros absolu, il n’est pas noble de sang mais il est un roi de cœur. Sa relation avec la Reine est d’une profondeur et d’une beauté sublime. On ne veut que les soutenir et nous plonger dans cette relation magnifiquement bien construite. Pendant ce temps Don Salluste est l’opposé de Ruy Blas, pour ma part ma haine était tournée vers lui. Cependant au moment de fermer le livre j’ai su que tout ce que je voulais c’était que ce dernier recommence tout, qu’il soit aussi cruel et que l’histoire se rejoue. Des émotions énormes et impressionnantes ont été marquantes car les mots choisis et le style sont juste splendides !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s