Les duos : Genres 3#

Dans ce petit article que j’espère hebdomadaire je vais citer deux livres, blogs, chaînes booktube, maisons d’édition,auteurs, etc… qui me plaisent et que j’ai envie de vous partager sur un thème particulier!

Je voulais aujourd’hui vous présenter deux sous genres de la science-fiction que j’apprécie beaucoup : la dystopie et le steampunk.

La dystopie

Définition :  Une dystopie — ou contre-utopie — est un récit de fiction peignant une société imaginaire, organisée de telle façon qu’elle empêche ses membres d’atteindre le bonheur, et contre l’avènement de laquelle l’auteur entend mettre en garde le lecteur. La dystopie s’oppose à l’utopie : au lieu de présenter un monde parfait, la dystopie propose le pire qui soit. La différence entre dystopie et utopie tient moins au contenu (car après examen, nombre d’utopies positives peuvent se révéler effrayantes) qu’à la forme littéraire et à l’intention de son auteur (http://www.babelio.com/livres-/dystopie/879)

Œuvres caractéristiques : 

Résumés : 

1984 de George Orwell: De tous les carrefours importants, le visage à la moustache noire vous fixait du regard. Il y en avait un sur le mur d’en face.
BIG BROTHER VOUS REGARDE, répétait la légende, tandis que le regard des yeux noirs pénétrait les yeux de Winston… Au loin, un hélicoptère glissa entre les toits, plana un moment, telle une mouche bleue, puis repartit comme une flèche, dans un vol courbe. C’était une patrouille qui venait mettre le nez aux fenêtres des gens.
Mais les patrouilles n’avaient pas d’importance. Seule comptait la Police de la Pensée.

Le Meilleur des Mondes d’Aldous Huxley : Bienvenue au Centre d’Incubation et de Conditionnement de Londres-Central. À gauche, les couveuses où l’homme moderne, artificiellement fécondé, attend de rejoindre une société parfaite. À droite : la salle de conditionnement où chaque enfant subit les stimuli qui plus tard feront son bonheur. Tel fœtus sera Alpha – l’élite – tel autre Epsilon – caste inférieure. Miracle technologique : ici commence un monde parfait, biologiquement programmé pour la stabilité éternelle… La visite est à peine terminée que déjà certains ricanent. Se pourrait-il qu’avant l’avènement de l’État Mondial, l’être humain ait été issu d’un père et d’une mère ? Incroyable, dégoûtant… mais vrai. Dans une réserve du Nouveau Mexique, un homme Sauvage a échappé au programme. Bientôt, il devra choisir : intégrer cette nouvelle condition humaine ou persister dans sa démence…

Farenheit 451 de Ray Bradbury: Guy Montag est pompier. Chaque matin, il se rend à la caserne, s’arme d’un lance-flammes et se charge d’une mission effrayante : brûler des livres. Tout bascule le jour où il découvre le plaisir de la lecture… En imaginant une société futuriste qui bannit la littérature, Ray Bradbury compose un roman de science-fiction haletant, et nous alerte sur les dérives possibles du monde dans lequel nous vivons.

Trois de mes coups de cœur du genre :

Résumés : 

Red Rising de Pierce Brown : Darrow n’est pas un héros. Tout ce qu’il souhaite, c’est vivre heureux avec l’amour de sa vie. Mais les Ors, les dirigeants de la Société, en ont décidé autrement. Ils lui ont tout enlevé : sa raison de vivre, ses certitudes, jusqu’à son reflet dans le miroir.Darrow n’a plus d’autre choix que de devenir comme ceux qui l’écrasent. Pour mieux les détruire. Il va être accepté au légendaire Institut, y être formé avec l’élite des Ors, dans un terrain d’entraînement grandeur nature.
Sauf que même ce paradis est un champ de bataille. Un champ de bataille où règnent deux règles : tuer ou être tué, dominer ou être dominé.

Les chroniques lunaires de Marissa Meyer :Humains et androïdes cohabitent tant bien que mal dans la ville de New Beijing.Une terrible épidémie ravage la population.Depuis l’Espace, un peuple sans pitié attend son heure…
Personne n’imagine que le salut de la planète Terre repose sur Cinder, brimée par son horrible belle- mère. Car la jeune-fille, simple mécanicienne mi-humaine, mi-cyborg, détient sans le savoir un secret incroyable, un secret pour lequel certains seraient prêts à tuer..

La sélection de Kierra Cass : Elles sont trente-cinq jeunes filles : la Sélection s’annonce comme l’opportunité de leur vie. L’unique chance pour elles de troquer un destin misérable contre un monde de paillettes. L’unique occasion d’habiter dans un palais et de conquérir le coeur du prince Maxon, l’héritier du trône. Mais pour America Singer, cette sélection relève plutôt du cauchemar. Cela signifie renoncer à son amour interdit avec Aspen, un soldat de la caste inférieure. Quitter sa famille. Entrer dans une compétition sans merci. Vivre jour et nuit sous l’oeil des caméras… Puis America rencontre le Prince. Et tous les plans qu’elle avait échafaudés s’en trouvent bouleversés…

Le steampunk

Définition :  Le terme « steampunk » désignait initialement des œuvres se déroulant dans le cadre du 19ème siècle victorien, en particulier à Londres où s’esquissaient les prémisses de la société industrielle. Un journaliste américain, Douglas Fetherling, l’a défini comme un genre qui imagine « jusqu’à quel point le passé aurait pu être différent si le futur était arrivé plus tôt », ce qui ressemble quelque peu à la définition de l’uchronie et à une imitation d’anticipation de l’époque. Néanmoins, le steampunk ne s’embarrasse pas de plausibilité scientifique, et n’a donc pas besoin pour exister du fameux point de divergence qui caractérise l’uchronie. (http://www.pochesf.com/index.php?page=steampunk)

Œuvres caractéristiques :

Résumés :

Les voies d’Anubis de Tim Powers: Vraiment, pourquoi Brendan Doyle, jeune professeur californien, aurait-il refusé de faire à Londres cette conférence payée à prix d’or ? Comment deviner que l’attend la plus folle et la plus périlleuse des aventures ?
Voyez plutôt : à peine arrivé, le voici précipité, par une mystérieuse brèche temporelle, dans les bas-fonds de Londres. De Londres en 1810 ! Sorciers, sectes et rumeurs de loup-garou… Et, nul doute, quelqu’un cherche à l’enlever sinon à le tuer !
Au hasard de sa fuite, Doyle régressera jusqu’en 1685 puis sera projeté dans l’Egypte de 1811 où des magiciens vénèrent encore le dieu Anubis.
Traqué, maintes fois capturé et toujours s’échappant, il cherche à corps perdu la «brèche» du retour.Douce Californie d’aujourd’hui, où es-tu ?

La trilogie Steampunk de Paul Di Filippo: La rumeur court que la jeune reine Victoria a été enlevée et remplacée par un clone, mutant mi-femme, mi-batracien. Qui pourra, sans trahir ce terrible secret d’Etat, retrouver la trace de l’originale et lui faire regagner son trône ?
Des créatures marines, dignes de Lovecraft, font peser une lourde menace sur le Massachuserts. Mais cette menace n’est rien, selon certains de ses plus « conservateurs » habitants, comparée aux Hottentotes, ces curieux aborigènes sud-africains récemment débarqués sur le Nouveau Continent…
La poétesse américaine Emily Dickinson s’amourache de Walt Whitman, qui la fait devenir femme et lui sert de guide dans une dimension temporelle alternative où ils croisent la route du jeune Allen Ginsberg…


La lune seule le sait de Johan Heliot: 
Printemps 1889. Un vaisseau hybride de chair et de métal fait irruption dans le ciel de Paris, stupéfiant la foule venue célébrer la clôture de l’Exposition universelle. L’humanité entre en contact avec les extraterrestres Ishkiss et découvre une technologie qui surpasse ses rêves les plus fous.
Dix ans plus tard, l’Europe s’est transformée grâce à l’alliance rendue possible entre la vie et le métal. Pourtant, la révolte gronde, menée par les artistes et les écrivains exilés en Amérique. La science fabuleuse apportée par les créatures d’outre-espace est devenue un instrument d’oppression entre les mains de l’Empereur français. Les droits des peuples sont bafoués, les opposants déportés grâce à la nef ishkiss vers le nouveau bagne que Louis Napoléon vient d’inaugurer dans les entrailles de la Lune.
Quels sont les véritables desseins des alliés du maître de l’Empire ? La réponse offre la clé de l’éternité. Un seul homme sur Terre est peut-être capable de l’entrevoir : celui dont les rêves à présent dépassés ont à longueur de pages fasciné ses semblables…

Trois de mes coups de cœur du genre :

Résumés : 

La confrérie de l’horloge d’Arthur Slade : Ere victorienne, la campagne anglaise : le mystérieux M.Socrate se rend dans une galerie de monstres. C’est ainsi qu’il fait la connaissance de Modo, nouveau-né difforme aux pouvoirs de transformation étonnants. Durant quatorze ans, Modo recevra les étranges enseignements de M Socrate où les cours de géographie et de latin côtoient les leçons d’arts martiaux. Elevé dans un manoir dépourvu de tout miroir à quelques kilomètres de Londres, Modo est brutalement jeté dans les rues de la capitale pour accomplir sa première mission. Aidé de la belle Miss Octavia, il devra mettre tous ses talents à l’oeuvre pour arrêter la terrible machination de la Confrérie de l’horloge.

Le Paris des Merveilles de Pierre Pevel : Paris, au début du XXe  siècle. Les messieurs ont de fières moustaches, des chapeaux melons ; les dames portent des corsets, des jupons, des bottines à boutons. Déjà, de rutilants tacots pétardent parmi les fiacres le long des Grands Boulevards aux immeubles haussmanniens. Mais ce n’est pas le Paris de la Belle Époque tel que nous l’entendons : la tour Eiffel est en bois blanc, les sirènes ont investi la Seine, les farfadets, le bois de Vincennes, des chats-ailés discutent philosophie et une ligne de métro permet de rejoindre le pays des fées.Occupé à enquêter sur un trafic d’objets enchantés, Louis Denizart Hippolyte Griffont, mage du Cercle Cyan, se retrouve mêlé à une série de meurtres. Confronté à des gargouilles immortelles et à un puissant sorcier, Griffont n’a d’autre choix que de s’associer à Isabel de Saint-Gil, une fée renégate que le mage ne connaît que trop bien…

Le secret de l’inventeur d’Andrea Cremer : Imaginez un monde où l’Empire britannique aurait écrasé la rébellion qui a donné naissance aux États-Unis d’Amérique…
Dans ce XIXe siècle alternatif, Charlotte, seize ans, vit loin de ses parents, descendants des révolutionnaires américains, qui continuent la lutte contre les sous-marins et les machines volantes de Britannia. Entourée d’autres enfants de la rébellion, elle habite dans un réseau de grottes souterraines non loin de la Cité Flottante de New York, où les artisans de la Ruche et les ouvriers de la Grande Fonderie côtoient l’aristocratie des vainqueurs. Un matin, elle croise dans la forêt un garçon amnésique, poursuivi par les machines de l’Empire, et lui sauve la vie.Mais quand elle le ramène dans les Catacombes, auprès de ses compagnons de lutte, l’équilibre de son existence est bouleversé : parmi ses camarades, tous ne sont pas ce qu’ils prétendent être, et l’existence de ce mystérieux garçon fait peser sur la rébellion une terrible menace… Des décharges de métal de l’Empire,infestées de rats cuirassés, aux salons opulents de la noblesse, en passant par les méandres labyrinthiques de la Guilde des inventeurs, Charlotte est contrainte de quitter son refuge pour partir explorer le vaste monde ! 

 

N’hésitez pas à commenter si vous en avez lu parmi cette sélection ou ce que vous pensez de ces genres de la littérature !

Publicités

2 réflexions sur “Les duos : Genres 3#

  1. J’aime beaucoup cette idée de rendez-vous, j’espère ne pas en louper pour voir tes avis spécialisés !
    En dystopie, j’ai beaucoup aimé La sélection et Cinder et j’aimerai bien découvrir Red Rising.
    Pour le steampunk, je n’en ai pas encore lu mais je me suis procuré Le secret de l’inventeur pour me faire un avis sur ce style et en découvrir plus si j’apprécie.

    J'aime

    • Merci beaucoup !!
      Red Rising a un univers sombre mais c’est tellement différent que je le conseille toujours à trois mille pour cents !
      Le secret de l’inventeur est un bon moyen de démarrer je trouve ( j’ai commencé par celui là aussi !) car l’univers est bien développé sans que cela soit trop complexe et l’intrigue est super bien ! Bonnes lectures à toi !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s