Avis Les cartographes de S.E Grove

Résumé : 

Dans ce monde bouleversé, les Etats-Unis sont au XIXe siècle, le Groenland est plongé dans la Préhistoire, l’Afrique du Nord est revenue au temps des Pharaons… Quelle est la carte qui permettra de réunifier le monde en une seule et même époque ?
Sophia vit à Boston, en Nouvel Occident. Depuis huit ans, lorsque ses parents explorateurs ont disparu en mission, elle est élevée par son oncle Shadrack, le plus célèbre cartographe de Boston. Mais voilà qu’il est brutalement kidnappé… La jeune fille s’élance alors sur ses traces. Elle n’a qu’une piste : une mystérieuse carte de verre accompagnée d’un message, que Shadrack est parvenu à lui laisser. Avec son nouvel ami Théo, elle va traverser terres, mers… et se confronter à des mondes complètement différents.
Avis : 

Couverture : Que dire à part que cette couverture m’a attiré dès l’instant où je l’ai vu. Le livre n’a pas un format « classique » mais c’est ce qui fait son charme. De plus, chaque partie du livre est séparée par une page illustrée splendide.
Titre : « Les Cartographes » ce titre m’a fait penser à un univers steampunk ou fantasy et c’est ce qui m’attendait
Personnages : Nous suivons plusieurs personnages principaux que je trouve bien construits, avec une véritable personnalité et un passé à découvrir car nous n’en sommes qu’au premier tome.
Tout d’abord Sophia qui a perdu ses parents plus jeune sans qu’elle n’ait un souvenir d’eux. Ce n’est pas un personnage parfait, elle a des doutes et un gros « handicap » pour son monde qui est le fait de perdre la notion du temps et de l’espace. Seul bémol que je peux apporter à ce personnage est la naïveté dont elle peut faire preuve à certains moments même si on ressent son questionnement.
Puis son compagnon de route qui est Théo.  C’est un personnage que j’ai eu un peu de mal à m’y attacher car on se pose des questions quant à son attitude et sa manière de faire. (Je ne puis en dire plus sans risquer de spoiler.) Mais on apprend à l’apprivoiser et à le connaître et c’est ce qui en fait un personnage intéressant selon moi.
Shadrack est un personnage dont on connaît des parties de son histoire mais qui nous laisse de nombreuses interrogations, on ne le perçoit qu’à travers les autres personnages même si on a son point de vue mais on n’en apprend pas tant que ça sur lui, à voir pour le tome 2.
Environnement/univers : L’univers construit par l’auteur est très intéressant. Ce monde que nous connaissions fut bouleversé par le Grand Cataclysme en 1789 dont personne ne connait l’origine, ce qui produisit la séparation temporal des différents pays et régions de la Terre. Ce qui en résultat différents Âges éloignés les uns des autres par cet écart cependant ils commercent et entretiennent des rapports intellectuels comme des « échanges » d’étudiants entre universités. L’un des métiers les plus développé dans ces Âges est le métier de cartographe. En effet ce métier consiste à créer des cartes afin de représenter les différents Âges et pouvoir les référencer, ce métier et ce principe de carte est très développé dans ce livre, çà m’a beaucoup plu.
Histoire : Dans ce livre nous suivons le déroulement des aventures du point de vue de deux personnes : Sophia et son oncle Shadrack, qui fut enlevé. J’ai trouvé l’histoire fluide, sans longueurs et c’était très agréable. Nous rencontrons les deux personnages lors d’une audience pour faire valoir ses idées où le temps est compté. Tout d’abord nous apprenons que le Nouvel Occident veut fermer ses frontières avec les autres Âges et expulser tous ceux qui n’aurait pas de papiers. C’est durant cette audience que l’oncle de l’héroïne combat cette idée en s’y opposant violemment en travaillant avec les explorateurs. Mais plusieurs jours plus tard Shadrack se fait enlever en laissant pour seule indication à sa nièce une lettre lui recommandant d’aller retrouver une ancienne amie se trouvant dans un autre Âge. A partir de là commence une histoire à perdre haleine, où on se sent emporté par l’univers et les aventures des personnages. De nouvelles révélations ponctuent le roman du début à la fin et on nous laisse avec un grand cliff hanger qui ne nous insiste qu’à lire la suite.
C’était vraiment une bonne lecture, où on peut réfléchir sur notre propre notion du temps, de comment l’on voit les autres qui nous sont étrangers et enfin sur nos souvenirs.
Note : 4.5/5
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s